Le sautoir que je vous montre aujourd'hui, je suis obligée de le garder.  Ce n'est pas ma faute...
  Mais je ne me fais pas violence non plus, je vous assure, je serai ravie de le porter! Ainsi, avec le beige doré et perles bleutées, cela m'en fait deux à pompon, très modes, qui viennent étoffer mes bijoux personnels:

 

A-9775

  Ils n'ont bien sûr pas vocation à être portés ensemble, il s'agit juste du coup d'oeil de découverte...

 

A-9776

  Il s'agit donc d'un noir, ou plutôt d'un faux noir, qui s'amuse à faire jouer le noir... Le ruban est carbone, un gris charbonneux très foncé, moins dur que le noir; le pompon, noir et gris. Tout naturellement j'ai décliné les noirs et gris, avec du blanc, mais aussi les tons ivoirins de la pierre gemme, ici de l'agate. Mais pour créer un effet subtil, il y a du pourpre-violet presque noir, et surtout une pierre de lave mauve grisé superbe, qui donnent de la liberté à la composition.

 

A-9772

  Pourquoi donc suis-je "obligée" de le garder? C'est lié à la valeur des perles que j'ai installées, notamment quelques Murano faites à la main, des Années 50, impossibles à retrouver. C'est ainsi un collier de collection, un extrait de ce qui est beau dans ma collection, ce que j'adore et me fera plaisir à porter, mais qui m'obligerait à fixer un prix de 38€ pour cette pièce. Et là, je doute de le vendre, il faut avoir le nez sur les perles pour comprendre ce qui fait le prix du collier.

 

A-9773

  Bien sûr la grande perle centrale est justement ancienne et artisanale, est-il utile de le préciser!

  Mais si quelqu'un veut ce collier, c'est encore possible en me le disant vite, je vais attendre un peu pour l'étrenner. Après il sera trop tard, je ne vends jamais les colliers que j'ai portés, même si on me l'a souvent demandé. J'en ai donné parfois, mais la démarche est alors toute différente!

  Et je vous embrasse, à bientôt...?